Jean Butez à propos...

...de sa bonne saison actuelle : "L'élément déclencheur, c'est l'arrivée du nouveau coach, Bernd Storck, qui m'a tout de suite donné ma chance. J'ai d'abord rongé mon frein sur le banc pendant 6 matchs, puis je suis parvenu à tirer mon épingle du jeu et profiter de la chance qui m'était donnée. À moi de continuer sur cette lancée."

...de son adaptation à Mouscron : "Je connaissais les pros à Lille pour m'entraîner tous les jours avec eux. Mais en arrivant à Mouscron, j'ai découvert beaucoup de nationalités différentes, ce qu'il n'y avait pas à Lille. Il a fallu que je m'adapte avec toutes les cultures différentes. Pour l'environnement footballistique, ça ne change pas vraiment. Certes, les installations à Lille sont au top du top européen, ce qu'il n'y a pas forcément ici. Mais je m'y retrouve bien, à l'Excel, et on bosse aussi bien qu'à Lille. En revanche, j'ai vraiment découvert la pression en jouant chez les pros, l'obligation de résultats, de maintien et les attentes des supporters, ce que je n'avais pas forcément à Lille, où je jouais en réserve."

...de l'apport de Bernd Storck : "Chaque coach a sa manière de travailler, son tempérament, son caractère. Bernd Storck est plus proche des joueurs, il essaye de communiquer de manière plus individuelle avec chacun. Sur l'aspect tactique, on a un jeu assez posé qui part de derrière. Cela change de l'an dernier où l'on avait un jeu plus direct et moins structuré. Le gardien est le premier relanceur désormais. On n'a plus peur de jouer contre des équipes d'une stature plus élevée que nous. On parvient à créer de belles combinaisons pour arriver dans la surface adverse. On doit encore le faire plus régulièrement à l'extérieur. C'est notre objectif sur cette deuxième partie de saison : gagner plus hors de nos bases. On en a eu un premier aperçu à Genk."

...de l'importance des clean-sheets : "C'est l'équipe d'abord. Je préfère gagner 5-4 que faire un 0-0, surtout dans la situation actuelle. Comme tout gardien, je regarde évidemment ce genre de stat mais ce n'est pas un objectif. J'ai un objectif collectif qui est le maintien. Cela passe par des performances individuelles qui doivent être bonnes et régulières. S'il y a le bonheur d'avoir une clean sheet au bout du week-end, c'est agréable. Mais faire une grosse performance, sortir un grand arrêt et être décisif pour l'équipe, c'est plus important. Un gardien, c'est plus que des clean sheets."

Par Julien Denoël

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Jean Butez dans votre Sport/Foot Magazine