Ni à Genk, ni à Bruges, il n'y aura eu de réaction enthousiaste à l'annonce de leurs adversaires le lundi 17 décembre dernier à l'issue du tirage au sort. Le Slavia Prague et Salzbourg ne sont pas des affiches qui attirent les foules mais ne doivent pas être sous-estimés sur le plan sportif.

Le Slavia Prague est solide leader de la compétition tchèque, tandis que le RB Salzbourg, quintuple champion en titre en Autriche, semble parti pour enlever une 6e couronne consécutive puisqu'il compte 14 points d'avance après 18 journées. La présence du puissant sponsor principal Red Bull n'est pas étranger à cette tendance.

Dans la phase de groupes de l'Europa League, les deux équipes ont également montré toutes leurs capacités. Le Slavia a terminé 2e derrière le Zenit Saint-Pétersbourg (11) dans la poule C avec dix points. Bordeaux (7) et le FC Copenhague (5) ont été éliminés. Avec seulement quatre buts inscrits et trois buts concédés, l'équipe praguoise est difficile à manoeuvrer. L'attaquant Peter Olayinka (ex-Gand et Zulte Waregem) est un nom bien connu dans le onze de base de l'entraîneur Jindrich Trpisovsky.

Le RB Salzbourg a été intouchable dans la poule B. Les Autrichiens ont réalisé un score parfait (18/18), gardant le Celtic (9), l'équipe soeur RB Leipzig (7) et Rosenborg (1) derrière eux. Salzbourg, sous la houlette de Marco Rose, s'appuie sur l'équipe qui a atteint les demi-finales de l'Europa League la saison dernière. L'attaquant israélien de Salzbourg Moanes Dabour est pour l'instant le meilleur buteur de cette édition de l'Europa League avec six buts.