Les Australiens considèrent en tout cas que le n°1 belge pourrait fort bien briller dans l'enceinte de Melbourne Park. Les bookmakers, qui ont pignon sur rue Down Under, ont d'ailleurs fait de lui un sérieux outsider pour le titre. L'agence de paris Sportsbet lui a ainsi donné la cote de 21 contre 1 pour remporter le tournoi, ce qui le place en ordre utile derrière Roger Federer, le grand favori à 2,88, Rafael Nadal, à 5 contre 1, Novak Djokovic à 7,50 ou encore Grigor Dimitrov à 12 contre 1.

Thomas Johansson, le Suédois vainqueur à la surprise générale en 2002, croit également aux chances de David Goffin. Le Scandinave n'a pas hésité à le clamer haut et fort, jeudi soir, lors du tirage au sort retransmis en direct à la télévision sur la chaîne Seven. Invité à commenter le tableau, il a expliqué que le Liégeois serait "très dangereux" à Melbourne.

"Il n'a cessé de progresser ces derniers temps. J'ai eu le privilège de le coacher pendant un an (NdlR: en 2016) et je peux dire qu'il est un des joueurs du circuit qui travaille le plus", a expliqué le Suédois. "Ce que j'ai vu de sa part fin de la saison dernière, à Shenzhen, Tokyo et au Masters, était très impressionnant. Je pense qu'il représentera un sacré défi pour Federer. Il l'a battu à Londres et il sait comment il doit jouer contre lui. Pour moi, il a une bonne chance ici".