Roberto Carlos est couché sur son lit au Château de Grande Romaine à Lésigny, une commune proche de Paris. Casque vissé sur la tête, l'arrière gauche brésilien écoute de la musique et chante les yeux fermés. C'est sa façon de se concentrer avant l'un des matches les plus importants de sa carrière : la finale de la Coupe du monde. Ce 12 juillet 1998, la
...